Edtech : une nouvelle chance pour l’éducation en RDC ?

Dans le souci de contribuer au développement du secteur de l’éducation via le numérique, Kin Startup Academy, Multilive Event et Credassur Group ont organisé, le samedi 07 août 2021, un meetup autour du thème : Edtech, une nouvelle chance pour l’éducation en RDC ? 

Se déroulant dans un format webinaire , cette rencontre a réuni plusieurs experts et acteurs de l’éducation mais aussi ceux du numérique pour échanger de manière constructive sur l’état actuel du E-learning ( et donc de l’Edtech )  ainsi que son développement en RDC.

Edtech / E-learning… ce qu’il faut savoir

L’EdTech, terme issu de la contraction des mots éducation et technologie, est un nouveau secteur d’activité. 

Il se rapporte aux nouvelles technologies innovantes utilisées pour apprendre et transmettre des connaissances. Il regroupe donc des entreprises très diverses, dont de nombreuses startups, qui contribuent à la digitalisation de l’éducation.

Pour sa part, Le E-learning désigne un type de formation en ligne et à distance qui utilise Internet et les nouvelles technologies digitales, dans le but d’améliorer les processus d’apprentissage.

Rien que par ces définitions, on peut remarquer la convergence entre ces 2 concepts du point de vue support de communication que sont les plateformes digitales.

l’Edtech : une solution face à la Covid-19

Au sortir de ce meetup de près de 2 heures, il a été noté que les solutions Edtech peuvent réellement permettre à l’éducation d’avoir une longue portée dans le pays et rattraper ce qu’il a comme retard dans le calendrier scolaire perturbé suite à la covid-19. 

Déjà répandu dans plusieurs pays dans le monde, le e-learning a connu une grande expansion avec la covid-19, qui aura été une aubaine pour le développement de ce système d’éducation via le numérique permettant un apprentissage rapide en touchant un plus grand nombre de personnes en même temps.

Les solutions, qui sont actuellement disponibles dans le secteur de l’Edtech en RDC, ne peuvent que me rendre optimiste au sujet de l’évolution de cette forme d’éducation en permettant de transférer son savoir à plusieurs personnes dans un temps réduit et pouvoir atteindre à un grand public avec des informations appropriées et des bonnes techniques.
Je suis très optimiste par rapport à l’évolution de la formation en ligne et je ne peux qu’encourager toutes les initiatives allant dans ce sens.
Etsher Misheng, panéliste et CEO de CREDASSUR Group.

Egalement panéliste durant ce meetup, Raïssa Malu ( initiatrice de la Semaine de la Science et des Technologies )  a fait savoir que le E-learning “ne consiste pas seulement à se filmer et enseigner comme cela se fait en présentiel” 

En effet, cette méthode d’enseignement demande une certaine déontologie en tenant compte  de la durée des cours qui généralement est très réduite pour permettre une assimilation rapide de la matière.

Toutefois, étant dans un pays qui peine encore à universaliser l’accès à Internet, les intervenants n’ont pas manqué de signaler que l’enseignement à distance peut aussi passer par le canal conventionnel en milieu rural tels que la radio avec des podcasts et la télévision avec des programmes d’éducation scolaire.

Edtech : les pouvoirs publics appelés à s’impliquer  

Au sujet du développement de l’Edtech en RDC,  les intervenants ont été formels sur l’implication de l’Etat comme acteur déterminant qui peut actionner le levier pour le développement de cette méthode d’enseignement en adoptant les différentes solutions Edtech à destination des établissements scolaires et universitaires dans le but de booster l’apprentissage des étudiants et élèves mais aussi pour permettre aux entrepreneurs de capitaliser et développer leurs entreprises.

Des jeunes Startupeurs dans l’Edtech – intervenants durant le Meetup

Signalons également que ce meetup aura aussi permis à plusieurs startups évoluant dans les secteurs de l’éducation numérique, dont 1tello, PitchMe et Tchikeva, de présenter leurs différentes offres et services à destination du marché Congolais. 

Vous pouvez revoir le live de l’événement en cliquant ICI 


Un article de Merje Josué pour BigUp Business