5 startups congolaises ont pris part au G20 innovation league en Italie

Pour sa première édition, La G20 Innovation League a rassemblé 100 startups de 22 pays, plus d’une centaine de capital-risqueurs et de grandes entreprises internationales à Sorrente en Italie du 9 au 10 octobre 2021.  

Ce qu’il faut savoir sur cet événement

Organisé dans le cadre de la présidence Italienne du G20, cet événement  a été conçu pour perdurer et devenir une référence en matière d’innovation.

Sa particularité est d’avoir réuni non seulement les startups les plus prometteuses des pays du G20, mais aussi des institutions et des fonds d’investissement favorisant la création de collaborations et de nouveaux projets d’affaires pour répondre aux nouveaux défis dans une logique de coopération internationale en matière d’innovation.

Les startups, appelées à présenter leurs projets et à proposer des solutions technologiques, devaient répondre à un des cinq défis pour redéfinir l’avenir : les technologies propres (dites Cleantech), le potentiel et les risques de l’intelligence artificielle (IA), l’utilisation efficace de l’internet des objets (IoT & Wearables), les villes intelligentes (Smart Cities & Mobility) et l’avenir des soins de santé.

Une première participation pour la RD Congo

Avec l’appui de l’Ambassade d’Italie à Kinshasa et Equity BCDC dans sa qualité de partenaire exclusif de la participation congolaise à cet événement, 5 startups congolaises ont été sélectionnées pour faire rayonner les couleurs de cette nation lors du G20 Innovation League :

  1. Hoja : une application qui sécurise les trajets en taxi à Kinshasa pour les clients, les chauffeurs et les propriétaires des véhicules.
  2. Africa Green Power : une startup spécialisée dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique qui fournit des technologies de transformation énergétiques modernes et autonomes adaptées à vos besoins domestiques ou professionnels.
  3. Congo Medika : une application mobile et web congolaise permettant l’orientation et le conseil des patients en fonction du problème de santé identifié.
  4. Ebutshafu : une plateforme numérique de mise en relation opérationnelle des acteurs de gestion de déchets qui vise à optimiser le tri , la collecte et le recyclage de déchets.
  5. Bintify : start-up qui propose une solution permettant non seulement de réduire de moitié le prix d’accès à Internet, mais aussi le déploiement d’infrastructures moins chers dans les milieux ruraux où la majorité de la population vit.

Quoique les startups congolaises n’aient pas été particulièrement primées, leur participation a permis de présenter au monde les solutions proposées par des jeunes congolais face aux problèmes liés au  contexte socio-économique de la RDC mais aussi de profiter du réseautage pour apporter plus d’innovations au pays.

Signalons que cette première édition s’est conclue en présence du ministère indonésien des communications et de l’informatique Semuel A. Pengerapan, l’Indonésie assurant la prochaine présidence tournante du G20 ainsi que l’édition 2022 de la Ligue de l’innovation du G20.