RDC : Orange RDC et HOJA-TAXIS s’associent pour vulgariser la mobilité sécurisée

Ce mercredi 18 août 2021, La société des télécommunications Orange RDC a annoncé le lancement des forfaits dédiés à l’utilisation de l’application HOJA-TAXIS.

L’annonce a été faite au cours d’un point de presse organisé à Kinshasa en présence des deux représentantes de la startup congolaise HOJA en l’occurrence Ursula Ndombele, Présidente de HOJA et Magalie Bueyasadiya, Vice-Présidente de HOJA.

Quid du partenariat ?

Le partenariat Orange-HOJA prévoit  un ensemble de forfaits internet d’Orange RDC en vue de rendre l’application HOJA accessible au plus grand nombre d’utilisateurs.

Grace à ce partenariat, les clients pourront ainsi accéder aux forfaits HOJA par Orange Money en tapant *144# puis 5, ou en tapant directement *49490#.

« Trois forfaits dédiés sont proposés à des meilleurs prix à savoir un premier forfait pour une semaine d’activation de l’application HOJA-TAXIS à 50 unités; un deuxième forfait pour 30 jours à 180 unités ; et un troisième forfait qui revient à 450 unités pour une période de 90 jours » Serge Kahozi, Directeur Marketing et Commercial B2B d’Orange RDC.

La Vice-Présidence de HOJA, Magalie Bueyasadiya, a salué cette collaboration avec Orange RDC qui vise à vulgariser ce service innovant.

« Depuis la phase d’études du projet, nous étions butés à la problématique de la disponibilité de la data lors de l’utilisation de l’application sur terrain. Il nous a fallu trouver un partenaire qui soit à la fois fiable, bien déployé sur l’étendue du territoire national de la RDC et qu’il soit capable de nous accompagner dans la mise en œuvre du projet. », Magalie Bueyasadiya, Vice-Présidence de HOJA.

À propos d’HOJA

Considérée aujourd’hui d’utilité publique par les autorités du pays, HOJA Taxis est une application qui sécurise les trajets en taxi à Kinshasa.

Un boîtier GPS placé dans le véhicule homologué HOJA assure une traçabilité au propriétaire qui peut suivre les trajets effectués.

Pour l’usager, il suffit de scanner le numéro d’identification ou la plaque d’immatriculation pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une voiture volée et que le chauffeur est bien enregistré.

Le chauffeur, quant à lui, peut envoyer une alerte à l’application en cas d’agression par exemple.
Tout le monde est gagnant, y compris les pouvoirs publics qui peuvent ainsi identifier, gérer et contrôler les flux de transports en commun dans leur ville.

Signalons qu’à ce jour près de 15 000 taxis ont été déjà identifiés à Kinshasa via l’application HOJA.


Esaïe Mpolo pour BigUp Business


Source : Orange.com / Zoom Eco