RDC : le gouvernement répond à 80% des préoccupations des sociétés aériennes

Le Ministre de l’Économie nationale a  tenu une rencontre le jeudi 15 juillet avec les responsables des compagnies aériennes opérant en RDC, les représentants de la fédération des entreprises du Congo (FEC) en sigle et ceux de l’autorité de l’aviation civile ainsi que les délégués de la régie des voies aériennes (RVA).

Cette réunion avait essentiellement tourné autour de la réponse du gouvernement suite aux revendications des compagnies aériennes sur la baisse des prix du billet des vols nationaux.

Après échange, le ministre de l’économie Jean pierre Kalumba a fait état des avancées importantes dans les pourparlers avec les patrons des entreprises aériennes suite à la décision du gouvernement de répondre à 80% des doléances des entreprises aériennes.

« Les requêtes ont trouvé satisfaction. Il s’agit de la réduction de la taxe d’autorisation d’importation d’un avion qui est passée de 70 000 USD à 10 000 USD; l’exemption des droits de douanes à l’importation et l’exportation des pièces de rechange et autres consommables d’avions, la mise en place d’un mécanisme allégé de dédouanement des pièces de rechange. » a déclaré le ministre de l’économie.

Il faut aussi  noter la réduction de la redevance sur le parking (250 USD à Ndjili contre 30 USD et 50 USD dans les pays voisins); la réduction des taxes RVA; l’extraction de la redevance sûreté et sécurité de la RVA du prix du billet.

Le taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée  sur le tarif du transport aérien a aussi été réduit en passant de ( de16% à 8%).  

La seule requête qui n’a pas trouvé satisfaction, c’est le vœux des transporteurs de voir le prix du carburant baisser à 0,5 USD par litre.

Aux yeux du gouvernement la requête est totalement irréaliste au moment où  les pétroliers poursuivent encore les discussions sur la structure des prix des produits pétroliers.

Mais sans en tenir compte, les responsables des compagnies aériennes se disent satisfaites de l’implication du ministre de l’Économie nationale, Jean-Marie Kalumba pour parvenir au stade actuel des choses.

« Nous remercions le ministre d’avoir été notre Porte-parole au niveau du Conseil des ministres, pour avoir obtenu en notre faveur des avantages qui ne sont pas négligeables. Je voudrais également le remercier pour son esprit de coopération, son esprit diplomatique et son esprit de vouloir faire avancer les choses. Et je suis certain que nous sommes sur la bonne voie », a reconnu le Directeur Général de Kin Avia, Jacob Éric.